Emission « Enquête exclusive » sur M6 : déco, les filieres de la contrefaçon

RESUME : Dans une petite salle des ventes, à Dijon, des collectionneurs exposent toutes sortes d’antiquités, avant de les mettre aux enchères. Au milieu de tous ces objets, un vase, qui figurait quelque temps auparavant au catalogue d’une grande salle des ventes parisienne, attire l’attention. C’est une belle porcelaine chinoise bleue et blanche, de la dynastie Qing – fin du XVIIIème siècle. Valeur estimée : 1500 euros. Seulement, il y a un hic : le commissaire-priseur de Dijon n’est pas complètement convaincu de son authenticité… Meubles laqués, porcelaines traditionnelles, statuettes impériales : les antiquités chinoises ont la cote. La demande explose, les objets proposés sur le marché sont souvent neufs et mélangés à l’ancien. Une aubaine pour des vendeurs indélicats susceptibles de tromper les acheteurs. Enquête en France, en Europe et en Chine, où certaines villes se sont spécialisées dans la contrefaçon d’antiquités…

AVIS : Une enquête intéressante et plutôt fouillée qui met en lumière l’incroyable trafic de faux qui gangrène le marché des antiquités chinoises.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s