Naître ni fille, ni garçon

Ambiguïté sexuelle, virilisation des petites filles, féminisation des garçons : de plus en plus de malformations génitales sont observées sur les nouveau-nés, les jeunes enfants et les adolescents. L’imagerie populaire les désigne sous le terme d’hermaphrodites, des êtres à la fois homme et femme. Aujourd’hui, dans les maternités, les équipes médicales ont une meilleure connaissance de ces malformations. Lorsqu’une ambiguïté sexuelle est détectée, les médecins, en accord avec les parents, assignent l’enfant dans le sexe où il a les meilleures chances de se développer harmonieusement. Les interventions chirurgicales et les traitements hormonaux lui donnent une apparence satisfaisante. Mais les corps conservent souvent la mémoire de sexes reconstruits ou transformés.

Dim 21 à 22h50 sur France 3

à revoir sur un site comme "bluzz.fr" je n’ai pas réussi à retrouver le nom exact.

mot clé : intersexualité

Publicités
Cet article a été publié dans Santé & bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s