SOS Amitié…

Je voulais signaler un très mauvais accueil en 2019 pour ma part ainsi que celui d’une autre personne que je connais qui a le même âge que moi… J’espère que le problème se réglera vite. Ton bien sec au téléphone, on a dû parler 2 minutes à tout casser… Vraiment déçues, victime une fois, nous le sommes une deuxième fois à devoir nous raconter et recevoir un accueil glacial… La France a 60 ans de retard en psychiatrie et dans la protection de l’enfance/social, comme on dit…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ma famille extrait livre1 Cousine

Une fois, j’étais au Canada, dans la banlieue de Toronto… Etobicoke, pour être exacte… pour voir mon père et mes cousines et tantes Gail Shyu, Lana, Anna et Tina Shyu (qui avant, habitaient Mississauga).

Il faut savoir que je suis reconnue handicapée pour l’asthme. J’ai été plusieurs fois aux urgences déjà pour ça, des fois, d’ailleurs, à cause de ma mère et de ma tante, Linda Lyfong Lee…

Donc, j’étais à Etobicoke pour voir mon père et j’ai dû aller aux Etats Unis pour voir mes autres cousins (avec qui cela se passe mieux). Je m’aperçois que j’ai oublié mon médicament… Je demande à ma cousine canadienne Lana si elle peut demander à mon père de me l’envoyer, vu qu’il ne daignait plus répondre au téléphone, comme souvent, et là, elle me dit Non…

Après de multiples pardons, j’ai fini par l’enlever de ma liste d’amis facebook en 2018… je ne sais même pas si elle l’a remarqué…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Etre orphelin

C’est rencontrer des gens qu’on a pas le droit d’aimer

Avoir des miettes et non le gâteau

Ne pas être comme les autres

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Des empêcheurs de tourner en rond/manipulation la suite….

https://cnn.it/34vwx7T

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ces pays qui s en sortent mieux que les pays confinés…

https://www.google.com/amp/s/www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/pourquoi-la-suede-refuse-le-confinement_2122776.amp.html

 

https://www.google.com/amp/www.leparisien.fr/amp/international/coronavirus-combien-de-cas-et-de-deces-en-coree-du-sud-30-03-2020-LKZQU55H3JENDAMDHL6BB6R3KU.php

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

IRM cerveaux

Tout s explique

 

(A venir, IRM cerveau autiste, surdoués neurotypiques et psychopathes)

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

A quoi servent les virus ?

A quoi servent les virus ?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Coronavirus, je vous avais prévenu…

… Il y a 14 ans…
Cela fait depuis 2006 que j’ai dit que la situation de l’hygiène laissait à désirer en Chine ainsi que cette histoire d’eau courante et potable, j’étais donc, si je vous lis, EN AVANCE sur l’OMS. Qui m’a écoutée ???
Ce genre de souci arrive davantage dans les pays où il y a un souci d’eau courante. C’était aussi le cas en France, Espagne etc, il y a 100 ans ou plus quand il n’y avait pas d’eau courante ou peu. Pas besoin d’être 1 000 scientifiques à avoir fait bac+7 ou 10 pour réfléchir quand on le souhaite 😉
Il y a aura plusieurs vagues de contamination et aussi des mutations. Le covid 19 risque de ne jamais être complètement éradiqué et si c’est bien le cas, l’être humain s’y habituera comme il s’est habitué aux 6 millions de morts par an causés par le tabac. Ainsi va le monde des humains.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Des tests Coronavirus la suite

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/on-ma-repondu-quil-fallait-respecter-les-procedures-la-colere-dun-geneticien-qui-n-a-pas-pu-realiser-des-tests-de-depistage-du-coronavirus_3884045.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1585152278#xtor=CS1-746&xtref=http://m.facebook.com/

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Rien de nouveau, encore une fois ! (coronavirus et pensée globale, la suite !)

« Si tous ces faits sont confirmés, nous allons vers un des plus grands scandales d’Etat que la France ait connu.

– le mari d’Agnes Buzyn, Monsieur Levy, participe à l’inauguration du laboratoire P4 à Wuhan d’où le virus est sorti;
– avant cela, le meme mari d’Agnes Buzyn s’est faché avec Didier Raoult, en refusant les label de l’INSERM au centre de recherche mondialement reputé (IHU) dirigé par le professeur Didier Raoult;
– le professeur Didier Raoult montre que le classique medicament de la Chloroquine soigne 90% des cas de coronavirus s’ils sont depistés assez tôt, il s’oppose au confinement generalisé des porteurs sains qu’il juge digne du Moyen-Age. Il prone un depistage generalisé, et un traitement rapide avec la chloroquine, et avec confinement des seuls malades;
– la chloroquine coute 10 centimes le comprimé; il est sûr que les laboratoire qui financent l’Inserm cherchent des solutions bien plus couteuses;
– en octobre 2019, il faut savoir que Monsieur Levy, president de l’Inserm et mari de la ministre, a revoqué le statut de « fondation » des IHU, pour reprendre le controle sur leur recherche – le Professeur Raoult dirige l’IHU de Marseille, et est visé directement par cette directive;
– le 13 janvier 2020, alors que l’epidemie se répand en Chine, Agnes Buzyn classe la Chloroquine (le fameux remede) dans les substances veneneuses (disponible seulement sur ordonnance), alors que cela fait 50 ans qu’elle est en vente libre;
– il y a quelques semaine, Agnes Buzyn a dit avoir su que ce serait une hecatombe, et qu’il n’y avait pas de remede;
– le gouvernement de Macron fait un confinement generalisé de la population, il ne parle pas de la chloroquine;
– il affirme que les policiers ne doivent pas porter de masques (ils ont été volés pour la plupart, et il n’y en a meme pas pour les soignants);
– il refuse le depistage de masse, pourtant pratiqué allègrement en Coree et en Allemagne, avec succès;
– il refuse de fermer les frontieres avec les pays contaminés;
– Le journal le Monde et l’Agence d’Etat de la santé qualifient les recherches du professeur Raoult de Fake News, avant de se retracter;
– le Professeur François Perrone revele il y a quelques jours sur LCI que le stock de chloroquine de la pharmacie centrale française, a été pillé;
– Ailleurs dans le monde, la semaine derniere, grâce à un tweet d’Elon Musk, en 48h, Donald Trump met a disposition de tous les americains la Cloroquine;
– Le Maroc achete les stocks de chloroquine de Sanofi à Casablanca;
– Le Pakistan va accroitre sa production de la chloroquine à destinantion de la Chine;
– La Suisse exclut elle aussi le confinement generalisé de la population, pratique un large depistage et traitement rapide, et accuse la France de faire de la politique spectacle;
-La société TEVA en Israel annonce qu’elle va livrer gratuitement plus de 10 millions de dose de chloroquine aux USA;
– Estrosi, soigné lui-meme a la chloroquine, sans reponse du gouvernement, a appelé directement Sanofi pour qu’ils livrent la chloroquine aux hopitaux de Nice;
– sous le lobbying intensif du Professeur Raoult, un test à grande echelle de la chloroquine a commencé finalement en France, sous la direction de l’Inserm (!), qui veut « refaire les experimentations dans d’autres centres medicaux independants » : ce qui prendra 6 semaines de plus… Presqu’aucun media n’en parle.

Christophe Brochard »

 

Serge Riou :

« Un (autre) scandale à venir…
Nos (ir)responsables politiques au pouvoir deviennent des assassins

Le Professeur Didier Raoult met les points sur les « i » dans un interview au Parisien ce dimanche 22 mars…

À lire intégralement pour comprendre la situation actuelle.

Le Parisien – Aujourd’hui en France a joint le Pr Raoult, qui juge « immoral » de ne pas administrer la chloroquine aux malades du Covid-19 dès maintenant.

Le gouvernement a autorisé un essai clinique de grande ampleur pour tester l’effet de la chloroquine sur le coronavirus. C’est important pour vous d’avoir obtenu cela ?

DIDIER RAOULT. Non, je m’en fiche. Je pense qu’il y a des gens qui vivent sur la Lune et qui comparent les essais thérapeutiques du sida avec une maladie infectieuse émergente. Moi, comme n’importe quel docteur, à partir du moment où l’on a montré qu’un traitement était efficace, je trouve immoral de ne pas l’administrer. C’est aussi simple que ça.

Que répondez-vous aux médecins qui appellent à la prudence et sont réservés sur vos essais et l’effet de la chloroquine, notamment en l’absence d’études plus poussées ?

Comprenez-moi bien : je suis un scientifique et je réfléchis comme un scientifique avec des éléments vérifiables. J’ai produit plus de données en maladies infectieuses que n’importe qui au monde. Je suis un docteur, je vois des malades. J’ai 75 patients hospitalisés, 600 consultations par jour. Donc, les opinions des uns et des autres, si vous saviez comme ça m’est égal. Dans mon équipe, nous sommes des gens pragmatiques, pas des oiseaux de plateau télé.

Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur la chloroquine en vous disant que cela pouvait être efficace pour traiter le coronavirus ?

Le problème dans ce pays est que les gens qui parlent sont d’une ignorance crasse. J’ai fait une étude scientifique sur la chloroquine et les virus il y a treize ans qui a été publiée. Depuis, quatre autres études d’autres auteurs ont montré que le coronavirus était sensible à la chloroquine. Tout cela n’est pas une nouveauté. Que le cercle des décideurs ne soit même pas informé de l’état de la science, c’est suffocant. L’efficacité potentielle de la chloroquine sur les modèles de culture virale, on la connaissait. On savait que c’était un antiviral efficace. On a décidé dans nos expérimentations d’ajouter un traitement d’azithromicyne (un antibiotique contre la pneumonie bactérienne, NDLR) pour éviter les surinfections bactériennes. Les résultats se sont révélés spectaculaires sur les patients atteints du Covid-19 lorsqu’on a ajouté l’azithromycine à l’hydroxychloroquine.

Qu’attendez-vous des essais menés à plus grande échelle autour de la chloroquine ?

Rien du tout. Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Et sur le plan de l’éthique médicale, j’estime ne pas avoir le droit en tant que médecin de ne pas utiliser le seul traitement qui ait jusqu’ici fait ses preuves. Je suis convaincu qu’à la fin tout le monde utilisera ce traitement. C’est juste une question de temps avant que les gens acceptent de manger leur chapeau et de dire, c’est ça qu’il faut faire.

Sous quelle forme et pendant combien de temps administrez-vous la chloroquine à vos patients ?

On donne de l’hydroxychloroquine à raison de 600 mg par jour pendant dix jours (sous forme de Plaquenil, le nom du médicament, NDLR) sous la forme de comprimés administrés trois fois par jour. Et de l’azithromycine à 250 mg à raison de deux fois le premier jour puis une fois par jour pendant cinq jours.

Est-ce un traitement qui peut être pris en prévention de la maladie ?

Nous ne le savons pas.

Lorsque vous l’administrez, au bout de combien de temps un patient atteint du Covid-19 peut-il guérir ?

Ce qu’on sait pour l’instant, c’est que le virus disparaît au bout de six jours.

Comprenez-vous néanmoins que certains de vos confrères appellent à la prudence sur ce traitement ?

Les gens donnent leur opinion sur tout, mais, moi, je ne parle que de ce que je connais : je ne donne pas mon opinion sur la composition de l’équipe de France enfin ! Chacun son métier. La communication scientifique de ce pays s’apparente aujourd’hui à de la conversation de bistrot.

Mais n’y a-t-il pas des règles de prudence à respecter avant l’administration d’un nouveau traitement ?

A ceux qui disent qu’il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l’on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l’intérêt du parachute. Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l’autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace. Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c’est ce traitement qui devrait devenir la référence. Et c’est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n’a pas à obéir aux injonctions de l’Etat pour traiter les malades. Les recommandations de la Haute autorité de santé sont une indication, mais ça ne vous oblige pas. Depuis Hippocrate, le médecin fait pour le mieux, dans l’état de ses connaissances et dans l’état de la science.

Quid des risques d’effets indésirables graves liés à la prise de chloroquine, notamment à haute dose ?

Contrairement à ce que disent certains à la télévision, la Nivaquine (le nom d’un des médicaments conçus à base de chloroquine, NDLR) est plutôt moins toxique que le Doliprane ou l’aspirine prise à forte dose. En tout état de cause, un médicament ne doit pas être pris à la légère et toujours prescrit par un médecin généraliste.

Avez-vous conscience de susciter un immense espoir de guérison pour les patients atteints ?

Je vois surtout qu’il y a des médecins qui m’écrivent du monde entier tous les jours pour savoir comment on traite des maladies avec l’hydroxychloroquine. J’ai reçu des appels du Massachusetts General Hospital et de la Mayo Clinic de Londres. Les deux plus grands spécialistes mondiaux, l’un des maladies infectieuses, l’autre des traitements antibiotiques, m’ont contacté pour me demander des détails sur la manière de mettre en place ce traitement. Et même Donald Trump a tweeté sur les résultats de nos essais. Il n’y a que dans ce pays qu’on ne sait pas très bien qui je suis ! Ce n’est pas parce que l’on n’habite pas à l’intérieur du périphérique parisien qu’on ne fait pas de science. Ce pays est devenu Versailles au XVIIIe siècle !

Qu’entendez-vous par là ?

On se pose des questions franco-françaises et même parisiano-parisiennes. Mais Paris est complètement décalé du reste du monde. Prenez l’exemple de la Corée du Sud et la Chine, où il n’y a plus de cas. Dans ces deux pays, ils ont décidé depuis longtemps de faire des tests à grande échelle pour pouvoir diagnostiquer plus tôt les patients infectés. C’est le principe de base de la gestion des maladies infectieuses. Mais on est arrivé à un degré de folie tel que des médecins sur les plateaux télé ne conseillent plus de faire le diagnostic de la maladie, mais disent aux gens de rester confinés chez eux. Ce n’est pas de la médecine ça.

Vous pensez que le confinement de la population ne sera pas efficace ?

Jamais on n’a pratiqué ainsi à l’époque moderne. On faisait ça au XIXe siècle pour le choléra à Marseille. L’idée du cantonnement des gens pour bloquer les maladies infectieuses n’a jamais fait ses preuves. On ne sait même pas si ça fonctionne. C’est de l’improvisation sociale et on n’en mesure pas du tout les effets collatéraux. Que se passera-t-il quand les gens vont rester enfermés chez eux, à huis clos, pendant 30 ou 40 jours ? En Chine, on a rapporté des cas de suicides par peur du coronavirus. Certains vont se battre entre eux.

Faut-il, comme le réclame l’Organisation mondiale de la Santé, généraliser les tests en France ?

Ayons le courage de le dire : la tambouille à la française, ça ne marche pas. La France n’en est qu’à 5000 tests par jour quand l’Allemagne en effectue 160 000 par semaine ! Il y a une espèce de discordance. Dans les maladies infectieuses, on effectue le diagnostic des gens et, une fois qu’on a obtenu le résultat, on les traite. D’autant que l’on commence à voir des personnes porteuses du virus, apparemment sans signes cliniques, mais qui, dans un nombre non négligeable de cas, ont des lésions pulmonaires visibles au scanner montrant qu’ils sont malades. Si ces gens ne sont pas traités à temps, il y a un risque raisonnable qu’on les retrouve en réanimation où on ne les rattrapera pas. Ne tester les gens que lorsqu’ils sont déjà gravement malades est donc une manière extrêmement artificielle d’augmenter la mortalité.

Et faut-il généraliser le port des masques ?

C’est difficile à évaluer. On sait qu’ils sont importants pour les personnels de soin, car ce sont les rares personnes qui ont vraiment des rapports très, très proches avec les malades lorsqu’ils les auscultent, parfois à 20 cm de leur visage. On ne sait pas très bien jusqu’où volent les virus. Mais certainement pas à plus d’un mètre. Donc, au-delà de cette distance, ça n’a peut-être pas beaucoup de sens de porter un masque. En tout cas, c’est vers les hôpitaux qu’il faut envoyer en priorité ces masques pour mettre les soignants à l’abri. En Italie et en Chine, une partie extrêmement importante de malades s’est révélée au final être des personnels de soins. »

 

#scandale #coronavirus

 

Je mets les autres références dans les commentaires.

Publié dans Non classé | 1 commentaire